Le marché de l’ameublement

  • June 2002
  • -
  • zzz_Eurostaf
  • -
  • 175 pages

Après des années marquées par l’érosion de
 
la consommation, le marché de l’ameublement a connu un net rebond
 
sur la période 1998-2001 avec un taux de croissance annuel moyen de 2,3%.
 
Comme tout bien durable acheté dans une logique d’investissement,
 
la consommation de meubles est particulièrement sensible aux facteurs
 
macroéconomiques « lourds ». L’amélioration de
 
la conjoncture à la fin des années quatre-vingt-dix a donc bénéficié
 
au secteur. A ce phénomène, s’est ajouté l’attachement
 
de plus en plus marqué des ménages pour leur intérieur
 
(la maison est perçue comme la première protection contre le stress
 
de la vie moderne). Toutefois, les incertitudes qui pèsent sur l’économie
 
en 2002 (remontée du chômage depuis mai 2001, dégradation
 
du moral des ménages) sont de nature à remettre en question l’embellie
 
qu’a connu le marché. Dans ce contexte plus difficile, les enseignes
 
comme les fabricants doivent identifier les principaux leviers d’optimisation
 
du secteur pour poursuivre leur développement.

 


 

Comment moderniser la distribution pour répondre aux attentes des nouvelles
 
générations de consommateurs ?


 

L’élargissement de l’offre aux articles de décoration
 
peut-il soutenir la demande ?


 

Comment les éditeurs de meubles peuvent-ils renforcer leurs marques
 
afin d’établir une relation directe avec les consommateurs et accroître
 
leur visibilité ?


 

Comment les enseignes et les fabricants peuvent lutter contre l’érosion
 
tendancielle des prix ?


 

Quelles peuvent être les réponses des distributeurs spécialisés
 
face à la montée en puissance des enseignes du Jeune Habitat ?


 



 


 
Supérieure à 2,2 % au début des années quatre-vingt,
 
la part du meuble dans la consommation des ménages a atteint 1,65% en
 
1990 pour tomber à 1,31 % en 2000. Cette évolution explique que
 
les enseignes et les fabricants ne peuvent compter que sur leur dynamisme pour
 
assurer la croissance de leurs activités (l’exemple des enseignes
 
Jeune Habitat prouvant que des stratégies d’offres bien conçues
 
sont efficaces). Dans ce contexte, les principaux leviers d’optimisation
 
pour les groupes présents sur le secteur du meuble sont :


 

• Répondre aux attentes de consommateurs de plus en plus exigeants
 
(élevés dans la culture de l’hypermarché, ces derniers
 
ne comprennent plus qu’on leur impose des délais de livraison liés
 
à la production à la contremarque) ;


 

• Accroître la fréquence d’achat des consommateurs en
 
leur proposant des articles qui s’inscrivent dans une logique d’achat
 
plaisir (articles de décoration…) ;


 

• Lutter contre l’érosion des prix en mettant en avant l’innovation
 
technique et/ou le design sur tous les sous-segments de marché sensibles
 
à de tels arguments (literie, siège…). Cela suppose que les
 
enseignes éduquent le consommateur et communiquent d’avantage sur
 
la valeur ajoutée de ces offres ;


 

• Retrouver la confiance du consommateur dont certains ont été
 
échaudés par des pratiques commerciales discutables. Les consommateurs
 
sont à la recherche d’une plus grande transparence (affichage des
 
prix notamment) ;


 

• Tenir compte de l’évolution de l’habitat pour adapter
 
le format des meubles aux nouvelles attentes.


 

Face à ces enjeux, une reconfiguration du secteur pourrait s’ensuivre.
 
Quelques axes peuvent être esquissés :


 

• Apparitions de nouveaux entrants sur le segment du meuble moderne-contemporain
 
moyen de gamme (repositionnement de certaines enseignes, pénétration
 
du marché par des distributeurs étrangers…) ;


 

• Concentration parmi les éditeurs de meubles en raison de la généralisation
 
de la production en série et de l’apparition de marques fortes s’appuyant
 
sur des investissements marketing élevés ;


 

• Marginalisation des enseignes qui n’ont pas su adopter des concepts
 
de distribution moderne fondés sur la transparence des prix, une faible
 
présence des vendeurs, la visibilité des gammes, le design….
 


 

L’étude que nous avons réalisée dresse un état
 
des lieux précis, chiffré et argumenté sur le marché
 
français du meuble. Cette analyse rend compte de la situation et de la
 
stratégie de 26 acteurs majeurs du secteur. Elle permet d’identifier
 
les principaux facteurs clés de succès sur le marché de
 
l’ameublement et propose une série de leviers d’optimisation
 
à ses intervenants, qu’ils soient fabricants ou distributeurs.


 


Table Of Contents

Premiere partie : Presentation detaillee du marche du meuble

1. Organisation de l’industrie du meuble

2. Tendances et evolutions du marche français de l’ameublement

3. Structure de la production

4. Structure de la distribution

Deuxieme partie : Les leviers d’optimisation du marche

1. Accelerer le time to market

2. Le moderne-contemporain moyen de gamme, un segment de marche a exploiter

3. Se positionner sur le theme transversal du bien être

4. Elargir l’offre a la decoration et aux accessoires

5. Mettre en place une politique de marque pour les producteurs

6. Rassurer les consommateurs

Troisieme partie : Analyse des principaux acteurs

View This Report »

Find all the market research you need - instantly, in one place.

+1.2 Million Research Documents & Statistics +200,000 Trusted Public Sources 350 Industries With Global Coverage

24/7 Customer Support

Talk to Louis

+1 718 618 4302

2 Companies

Company Profiles

Waitrose Ltd.

United Kingdom

ReportLinker is an award-winning market research solution that finds, filters and organizes the latest industry data so you get all the market research you need - quickly, in one place.